mercredi 22 novembre 2017

Connexion
Arre sous le givre
Un peu d'Histoire

Extrait de l'Echo des Vallées de Juin 1984
« ARRE Ecclésia d'An en 1225 ; parrochia Beatoe-Marioe de Arre en 1263 ; Arrium en 1384; le prieuré de Notre-Dame d'Arre en 1587 est une paroisse du Doyenné de Vigan, comprenant une population toute catholique d'environ 600 âmes, érigée en succursale par ordonnance royale du 16 mars 1620.
Avant la Révolution, c'était une paroisse du diocèse d'Alais et de l'archiprêtre du Vigan, prieuré curé, du titre de Saint-Blaise, d'après la bulle d'érection de l'évêché d'Alais, quoique des pièces plus anciennes lui donnent le titre de Notre-Dame. Ce prieuré valait en 1760, 840 livres de revenu, il était à la collation de l'évêque d'Alais ; la paroisse avait une chapellerie de Saint-Christophe à la collation de l'évêque ; la chapelle située près de la ferme de Trestaulières est du XVème siècle et a été convertie en grange.
L'ancienne communauté d'Arre avait reçu pour armoiries
de sinople (couleur verte vif), une tour d'argent, senestrée (sur sa gauche) d'un avant mur de même, maçonné de sable. Aldebert Baili était prieur d'Arre en 1212 ; il fut témoin dans un acte ».
A l'aube de l'an 2000, ces armoiries sont toujours les mêmes.

Extraits des registres des délibérations des Conseils Municipaux de l'époque
1885 :
Le village comptait 600 habitants
La décision de construire la nouvelle église (église actuelle) a été prise le 24 mai 1885. Une souscription publique a été lancée. Le coût estimé était de 12.224 Frs
Le projet est définitivement approuvé le 29/09/1885
L'ancienne église se situait Place de l'Orphelinat avant que ce dernier ne soit construit (ancienne appellation annexe Sainte Anne).
1886 :
Construction des écoles.
1889 :
Les travaux de la voie de chemin de fer reliant Le Vigan à Tournemire sont accélérés.
Le 7 Avril 1889 :
La Route Basse (de la Place de la Mairie à la Place Alexis Baumelle) est baptisée Boulevard Léon Anthérieu en reconnaissance du legs de 4.000 Frs effectué par ce dernier à la Commune.
Le 5 Mai 1890 :
La décision est prise de mettre en vente l'ancienne église et son presbytère.

Extrait de l'Echo des Vallées de Juin 1984
« ARRE Ecclésia d'An en 1225 ; parrochia Beatoe-Marioe de Arre en 1263 ; Arrium en 1384; le prieuré de Notre-Dame d'Arre en 1587 est une paroisse du Doyenné de Vigan, comprenant une population toute catholique d'environ 600 âmes, érigée en succursale par ordonnance royale du 16 mars 1620.
Avant la Révolution, c'était une paroisse du diocèse d'Alais et de l'archiprêtre du Vigan, prieuré curé, du titre de Saint-Blaise, d'après la bulle d'érection de l'évêché d'Alais, quoique des pièces plus anciennes lui donnent le titre de Notre-Dame. Ce prieuré valait en 1760, 840 livres de revenu, il était à la collation de l'évêque d'Alais ; la paroisse avait une chapellerie de Saint-Christophe à la collation de l'évêque ; la chapelle située près de la ferme de Trestaulières est du XVème siècle et a été convertie en grange.
L'ancienne communauté d'Arre avait reçu pour armoiries
de sinople (couleur verte vif), une tour d'argent, senestrée (sur sa gauche) d'un avant mur de même, maçonné de sable. Aldebert Baili était prieur d'Arre en 1212 ; il fut témoin dans un acte ».
A l'aube de l'an 2000, ces armoiries sont toujours les mêmes.

Extraits des registres des délibérations des Conseils Municipaux de l'époque
1885 :
Le village comptait 600 habitants
La décision de construire la nouvelle église (église actuelle) a été prise le 24 mai 1885. Une souscription publique a été lancée. Le coût estimé était de 12.224 Frs
Le projet est définitivement approuvé le 29/09/1885
L'ancienne église se situait Place de l'Orphelinat avant que ce dernier ne soit construit (ancienne appellation annexe Sainte Anne).
1886 :
Construction des écoles.
1889 :
Les travaux de la voie de chemin de fer reliant Le Vigan à Tournemire sont accélérés.
Le 7 Avril 1889 :
La Route Basse (de la Place de la Mairie à la Place Alexis Baumelle) est baptisée Boulevard Léon Anthérieu en reconnaissance du legs de 4.000 Frs effectué par ce dernier à la Commune.
Le 5 Mai 1890 :
La décision est prise de mettre en vente l'ancienne église et son presbytère.

 
 
 

Conditions d'utilisation  Confidentialité  

 Copyright (c) 2017 Mairie d'Arre